Découvrez comment WW a aidé cette mère de deux enfants à éviter une opération de remplacement du genou

Maintenant, elle participe à des courses de 5 km.

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 0,5 à 1 kg (1 à 2 lb) par semaine. Georgia, ambassadrice de WW, a perdu du poids dans le cadre du programme précédent et de monWW et elle poursuit maintenant avec monWW+.

Comme raconté à Lucy Shanker

Peu après avoir donné naissance à mon deuxième enfant au printemps 2016, je portais le bébé dans mes bras lorsque tout à coup : mon corps s’est écrasé sous mon poids. Cet été-là, au cabinet d’un chirurgien orthopédiste, j’ai découvert que j’avais de l’arthrite aux genoux et aux hanches. Bien que mon médecin n’ait pas attribué la douleur à ma taille, il a indiqué que perdre du poids ne serait pas une mauvaise idée.

J’avais pris 15 kg lors de ma première grossesse en 2013. Trois ans plus tard, j’ai subi des traitements de FIV pour m’aider à avoir un autre enfant, ce qui a causé un surplus de 6 kg. Au cours de ma deuxième grossesse, j’ai encore pris 15 kg.

En 2016, j’étais à mon poids le plus élevé lorsque mon médecin m’a conseillé d’arrêter de m’accroupir, de sauter et de courir – et d’éviter toute autre activité qui pourrait aggraver mes articulations – pour éviter d’avoir à effectuer une arthroplastie du genou. J’étais loin d’être une personne active, mais le conseil m’a semblé être une condamnation de vie sédentaire. Je ne voulais pas rester à l’écart en regardant ma famille profiter de la vie.

Puisque je croyais que changer mes habitudes alimentaires ne serait pas suffisant pour déclencher une perte de poids et soulager mes douleurs articulaires sans exercices, je me suis sentie tellement découragée que j’ai commencé à souffrir de dépression. Bien que j’aie suivi les directives de mon médecin d’éviter des mouvements qui me ferait mal, je souffrais toujours de douleurs atroces à la fin de chaque journée.

En novembre 2017, une amie a mentionné : « Je fais à peine de l’exercice. Je ne fais que suivre le programme WW! » Son approche semblait être une idée novatrice : peut-être que je serais en mesure de perdre du poids, finalement.

Apporter des changements

En automne, je me suis inscrite à WW. Au cours de mes premières semaines en tant que membre Digital, j’ai arrêté de manger des repas de restauration rapide tous les jours au dîner, j’ai mesuré les portions de nourriture que je mangeais et j’ai cessé de consommer des boissons gazeuses.

Ressentir l’amour

Comme je modifiais mes habitudes alimentaires, j’ai commencé à publier mes progrès sur Connecter le réseau social réservé aux membres de WW. À ma grande surprise, j’ai été étonnée de la quantité d’amour et de soutien que j’ai reçue d’étrangers qui me répondaient.

Lorsque j’écrivais des citations du genre « Vous pouvez le faire, non pas parce que je l’ai fait, mais parce que vous pouvez le faire », les messages inondaient ma boîte de réception avec des réponses du genre « J’en avais besoin aujourd’hui ». J’ai été tellement inspirée que j’ai décidé de commencer à documenter mon parcours sur Instagram. Suivez-moi sur georgia_losing_it_to_live_ww!

Prête à se mettre à bouger

Lorsque mon poids a commencé à diminuer, je me suis rendu compte que la nutrition avait un énorme rôle à jouer dans mon parcours. J’avais toujours pensé qu’il faudrait que je sois très active pour obtenir des résultats, mais ce n’était pas le cas.

De plus, après avoir cru pendant des années que je ne pouvais pas faire d’exercice sans ressentir de douleur, j’étais prête à me mettre à bouger. Bien que mes genoux étaient extrêmement faibles en raison du peu de mouvement que j’avais fait ces dernières années, cinq mois après m’être inscrite à WW, j’ai engagé une entraîneuse personnelle.

Même si elle était d’accord que je fasse de l’exercice en y allant doucement et que j’écoute mon corps, elle n’arrivait pas à croire que j’ai interprété les avertissements de mon médecin comme une recommandation d’éviter toute activité. J’ai commencé lentement en effectuant de légères flexions de jambes pour renforcer les articulations. Lorsque j’ai réalisé que je pouvais faire de l’exercice sans douleur accablante, j’en ai fait de plus en plus, en m’entraînant jusqu’à six fois par semaine – trois jours avec mon entraîneuse, trois fois en soulevant des poids au centre de conditionnement physique. Je suis passée de tâches banales causant une douleur accablante à un entraînement pour effectuer ma première course de 5 km – et je ne ressens plus aucune douleur.

Une vie pour se stabiliser

WW a complètement changé ma vie. Au départ, je m’étais fixé un objectif de perdre 45 kg et de retrouver le poids indiqué sur mon permis de conduire, mais une fois ce premier objectif atteint en avril 2019, j’ai continué.

Quand monWW a été lancé, j’ai choisi le plan vert qui offre moins d’aliments ZéroPoint, mais un budget quotidien de PointsFutés plus élevé. Puisque les aliments comme le poulet ont une valeur en PointsFutés, je suis plus consciente de la quantité de nourriture que je mange et j’ai perdu 7,2 kg* grâce au nouveau programme que je suis depuis juin 2019.

L’élève devient l’entraîneuse

WW m’a aidé à prouver que je suis capable de faire bien plus que ce que je pensais. Je n’ai plus besoin de rester à l’écart pour regarder mes enfants grandir – je peux me joindre à eux sans me soucier de la façon dont je vais me relever.

Grâce à ma perte de poids, qui a allégé la pression exercée sur mes genoux, mes articulations qui étaient douloureuses sont maintenant plus fortes que jamais et mes symptômes d’arthrite ont disparu, tout comme ma dépression.

J’ai même commencé à étudier pour devenir une entraîneuse personnelle certifiée afin de motiver les autres. Je veux que tout le monde sache à quel point il est agréable de dire : « J’ai perdu 53 kg*! »