Cultivons l’harmonie

Comment parvenir à une meilleure conciliation travail-famille

Notre quête collective d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle semble interminable. Nous recherchons constamment des moyens d’être moins distraits et plus présents, tout en continuant d’accomplir chacune des tâches sur nos listes de choses à faire à la maison et au travail. Et lorsque cet équilibre manque à l’appel, nous pouvons nous sentir désemparés et frustrés. Inévitablement aussi, certains aspects de notre existence sont laissés pour compte jusqu’à ce que nous rétablissions une véritable harmonie.

Alors, comment pouvons-nous atteindre cette harmonie si difficile à saisir?

Devoreaux Walton, une spécialiste en matière de style de vie et fondatrice de The Modern Lady, dit que le secret de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est de savoir que cet équilibre fluctuera.

« Il y a des jours où vous prioriserez votre famille et votre vie personnelle et il y en a d’autres où vous accorderez la priorité au travail », explique-t-elle. « L’idée n’est pas que chaque jour soit parfaitement équilibré, mais que votre vie (semaine/mois/année) dans l’ensemble soit équilibrée en ce qui a trait à votre carrière et vos objectifs personnels. »

Elle signale qu’il est important de nous déconnecter de nos appareils électroniques pour nous distancer efficacement du travail, équilibrer notre temps personnel et profiter de la vie.

« Lorsque vous passez du temps avec votre famille, il est préférable de rester présent dans le moment », affirme-t-elle. « Mettez votre téléphone en mode silencieux ou placez-le, écran vers le bas, dans une autre pièce afin que vous ne soyez pas tenté de lire des courriels ou de parcourir les médias sociaux. Le temps passé avec d’autres personnes est plus agréable lorsque vous êtes pleinement avec elles. »

Selon Simon Gottschalk, professeur de sociologie à l’University of Nevada, Las Vegas, il est essentiel pour vivre de façon plus saine et équilibrée de nous fixer des limites quant au temps que nous passons devant l’écran.

Dans son nouveau livre, The Terminal Self: Everyday Life in Hypermodern Times, il écrit au sujet des effets de la vie qui se déroule de plus en plus en ligne.

« Afin de vivre quotidiennement dans notre société et d’accomplir la plupart de nos activités, nous devons avoir accès à un terminal. Il n’y a pas de choix », déclare M. Gottschalk.

« Nous avons commencé à normaliser un état permanent d’urgence et la plupart du temps, ce n’est pas justifié », ajoute-t-il.

D’après M. Gottschalk, la présence constante de terminaux (c.-à-d. écrans et ordinateurs) dans nos vies a une incidence sur notre santé, nos rapports interpersonnels, nos ensembles de compétences et même l’empathie que nous pouvons exprimer.

Pour contrer cet effet, M. Gottschalk nous suggère de ralentir et de repenser l’attitude qui nous amène à croire que nous sommes en droit d’avoir un accès constant et immédiat à nos appareils. Citant l’interdiction en vigueur en France et en Allemagne d’envoyer des courriels pour le travail après les heures de travail, M. Gottschalk lui-même ne lit pas de courriels professionnels en dehors des heures de travail.

« Nous devons évaluer de manière critique la raison d’être de cette accélération croissante, cette normalisation de la communication constante et instantanée », dit M. Gottschalk. « S’il n’y a pas d’objectifs logiques ou souhaitables, nous devrions nous demander pourquoi nous acceptons ces conditions et ce qu’elles nous font perdre en conséquence. »

Pour des conseils pratiques que vous pouvez commencer à utiliser dès aujourd’hui, nous nous sommes tournés vers Theresa Nguyen, coach d’état d’esprit et de réussite sur le site Web More Time More You.

1. Rappel sur le miroir

Écrivez « Je vis le meilleur de ma vie. Le travail n’est pas mon héritage. » sur un feuillet autocollant et posez-le sur un miroir.

« Chaque matin, voyez le message sur votre miroir et lisez-le à haute voix », précise Mme Nguyen. « En procédant de la sorte, vous vous préparerez mentalement et inconsciemment à être présent et attentif et à ne pas vivre votre vie en vous concentrant uniquement sur le travail 24 heures sur 24. »

2. Gratitude

« Montrez-vous reconnaissant en fin de soirée. Notez une chose (non liée au travail) par rapport à laquelle vous éprouvez de la gratitude et cinq raisons expliquant ce sentiment », affirme-t-elle. « Cette démarche vous rendra plus heureux, vous aidera à mieux dormir, renforcera votre santé mentale et vous aidera à cerner tout ce qui se passe de bien dans votre vie à l’extérieur du travail. »

3. Responsabilisation

Si vous savez que vous aurez besoin d’aide pour ne pas vérifier votre téléphone lorsque vous sortez souper ou pour ne pas lire vos courriels durant vos vacances, demandez à un de vos proches de vous prêter main-forte en veillant à ce que vous restiez sur la bonne voie, indique Mme Nguyen.