Comment un couple a changé sa vie avec WW – et veut maintenant que vous fassiez de même

De plus, Nick et Jean-Luc transmettent certains de leurs meilleurs conseils de WW qui ont fait en sorte que le programme fonctionne pour eux!

Nick et Jean Luc
 

Programme WW : Tous deux suivent le plan Mauve

 

Ce qu’ils pensent du nouveau programme : « Nous adorons le fait que WW a vraiment écouté ses membres », affirment Jean-Luc et Nick, expliquant que monWWMC est maintenant extrêmement flexible et que les membres ont la possibilité de personnaliser entièrement le programme selon leur style de vie.

 

Vous vous souvenez peut-être du couple composé de Nick, un professionnel de l’informatique, et de Jean-Luc, un interprète en langue des signes, lorsqu’ils nous ont raconté leur histoire il y a environ un an. Ou peut-être les connaissez-vous grâce à leurs comptes Instagram et à leur chaîne YouTube, sans parler de leurs fidèles admirateurs!

 

Nick et Jean-Luc avaient tous deux un surplus de poids depuis leur enfance et avaient essayé WW et d’autres méthodes à plusieurs reprises, mais ne les avaient pas suivis à long terme. C’est en 2018 qu’ils ont décidé d’essayer à nouveau WW, et cette fois-ci, cela a fonctionné. Ils étaient tous les deux confrontés à de graves problèmes de santé et ont décidé de faire quelque chose pour y remédier, alors ils se sont mis d’accord et ont commencé à suivre WW ensemble. Leur « pourquoi » a été d’être en bonne santé et vivant l’un pour l’autre, et le fait de travailler ensemble pour atteindre leurs objectifs a donné à chacun d’eux un coéquipier impliqué tout au long du chemin.

 

« Cela a été déterminant », dit Nick, en expliquant comment le fait de suivre WW ensemble les a aidés à atteindre leurs objectifs. Ils tirent parti de leurs points forts respectifs. Par exemple, Nick n’est pas matinal, mais Jean-Luc l’est, alors il les fait se lever le matin pour aller au centre de conditionnement physique.

 

Ce type de travail d’équipe est avantageux pour tout couple ou groupe de personnes qui s’engagent ensemble dans un parcours de santé et de remise en forme. « Utiliser ces forces ensemble vous aidera à mieux réussir », affirme Nick.

 

Utiliser les outils que WW donne

 

« Nous devons la vie à WW », dit Jean-Luc.

 

La façon dont lui et Nick ont fait en sorte que le programme fonctionne pour eux est en l’appliquant à leur personnalité et à leur style de vie.

 

« Vous devez examiner votre vie en entier », explique Nick, et trouver les parties qui posent problème afin de pouvoir apporter des changements.

 

Les outils fournis par WW sont là pour être adaptés à votre vie individuelle et unique.

 

« Le problème que nous avons rencontré chaque fois que nous avons essayé le programme auparavant, c’est que nous avons essayé de changer qui nous étions fondamentalement comme personnes », affirme Nick. Ils ont réussi seulement lorsqu’ils ont cessé d’essayer de faire cela et ont plutôt commencé à faire des changements qui conviennent à leur vie.

 

Se connaître soi-même

 

Nick et Jean-Luc discutent de l’exemple de prendre une collation. Lorsqu’ils ont essayé WW dans le passé, ils ont essayé d’interdire complètement les collations le soir parce qu’ils avaient entendu dire que ce n’était pas sain. Mais une interdiction n’a jamais fonctionné à long terme et ils finissaient par reprendre leurs vieilles habitudes. Aujourd’hui, ils adoptent une approche différente et utilisent les collations.

 

Nick explique : « Nous savons que nous sommes ce genre de personnes ».

 

Maintenant, Jean-Luc et lui gardent des PointsFutésMD pour prendre une collation le soir et se concentrent sur « ajuster » leur vie, au lieu de complètement la « changer ».

 

« Si vous prenez une collation le soir depuis 40 ans, comment allez-vous être en mesure de changer cette habitude aussi facilement? » explique Nick.

 

Ils ont également ajusté leur gestion du suivi. Lorsqu’ils avaient essayé WW dans le passé, ils ne faisaient pas de suivi pendant les fins de semaine et ne croyaient pas vraiment que le suivi était la clé de la réussite de WW. « Mais c’est tellement important », dit Jean-Luc. Maintenant, ils font régulièrement le suivi et même s’ils font une pause, par exemple pendant les vacances, « nous recommençons toujours à faire le suivi », dit-il.

 

Une autre façon d’adapter WW à leur vie est de créer leurs propres règles à suivre, car ils se connaissent eux-mêmes, connaissent leurs déclencheurs ainsi que leurs limites.

 

L’une de leurs règles, par exemple, est qu’il n’est pas permis d’acheter du Starbucks dans la région du grand Toronto (ils vivent à Toronto), ce qui en fait une gâterie rare. De plus, ils regardent les nouveaux épisodes de séries télévisées qu’au centre de conditionnement physique – et non à la maison – pour se forcer à faire de l’exercice.

« Quand nous constatons que quelque chose nous fait dévier, nous créons une règle en fonction de cela », explique Nick.

 

Maintenant qu’ils suivent tous les deux le plan Mauve de monWW, ils ont créé des règles pour s’adapter à leur nouveau plan. Par exemple, les pâtes de blé entier et les pommes de terre sont des aliments ZéroPoint dans le plan Mauve, mais ils savent qu’il est facile d’y succomber alors ils ont créé une règle : ils peuvent tous deux les consommer une fois par semaine.

 

Employer un langage positif

 

Nick et Jean-Luc s’efforcent d’être positifs par rapport au langage qu’ils utilisent concernant la nourriture et les habitudes saines en général. Ils n’emploient pas de mots comme « tricher » lorsqu’ils parlent de repas savoureux, et ils ne disent pas des choses comme « j’ai seulement perdu tel nombre de kilos », car cela a une connotation négative.

 

« Nous essayons d’être aussi positifs que possible », explique Nick.

 

Ils prennent la peine également d’être honnêtes à propos de leurs difficultés universelles et des moments où ils ne se sentent pas bien dans leur peau ou des moments où ils ont succombé à des repas à emporter. Ils ne cachent pas ce genre de choses et ne les inondent pas dans la honte.

« Des moments de la vie surviennent, et l’on ne peut pas ne pas vivre sa vie », affirme Jean-Luc. « WW ne veut pas que vous viviez dans une bulle et que vous ne viviez pas votre vie. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Il s’agit de faire de bons choix et de trouver ce qui fonctionne pour vous ».