Comment gérer la solitude pendant les Fêtes

Conseils pour passer à travers la période des Fêtes en temps de pandémie si votre bulle est petite.

Les Fêtes font généralement naître toutes sortes d’émotions en temps normal, mais la situation de cette année vient ajouter toute une charge émotive à cette période.

En raison des restrictions sociales mises en place pour limiter la propagation du coronavirus ainsi que de l’obscurité grandissante liée à la saison hivernale, de nombreuses personnes risquent de se sentir plus isolées pendant cette période de l’année, surtout si leur « bulle » est petite ou si elles vivent seules.

L’un des sentiments les plus courants que les gens ressentiront probablement pendant le temps des Fêtes est l’anxiété – au sujet de la pandémie, de l’économie, de la stabilité de l’emploi et de la sécurité, déclare la Dre Gail Saltz, professeure agrégée en psychiatrie à la Weill-Cornell School of Medicine du NY Presbyterian Hospital et animatrice du balado Personology sur la plateforme iHeart Media.

« Les gens se sentent également coupables de toute décision qu’ils prennent concernant le fait d’être ensemble ou de se voir en personne, tout comme [ils ressentent] de la solitude en raison de l’éloignement social continu, de la déception envers toutes les restrictions nécessaires et imposées concernant les rassemblements des Fêtes [et] de la tristesse devant les nombreuses pertes en tout genre vécues cette année et possibles à l’avenir. »

« Malheureusement, avant même que notre monde ne change complètement au cours des neuf derniers mois, la solitude prenait déjà de plus en plus des proportions inquiétantes, la majorité des Américains déclarant n’avoir qu’un seul ami proche », ajoute Katina Mountanos, autrice du livre On Adulting: How Millennials (And Any Human, Really) Can Work Less, Live More and Bend the Rules for Good. « Toutefois, même si quelqu’un a l’impression d’être seul ou isolé en traversant la période des Fêtes différemment cette année, des solutions permettent à cette personne de savoir qu’elle n’est pas seule, loin de là. »

Toutes sortes d’émotions peuvent vous envahir cette année. C’est normal.

« Cette période peut également faire naître un sentiment de nostalgie, voire de manque, surtout si vous fêtez seul. Peu importe ce qui vous attend, le simple fait de reconnaître ces sentiments comme des indices sur ce dont vous avez le plus besoin est un excellent point de départ pour faire des choix conscients. »

Selon Mme Mountanos, une chose qui peut aider les gens à mieux vivre l’isolement pendant les Fêtes est d’essayer de voir l’expérience sous un angle plus positif et d’apprécier leur situation, malgré les possibles grandes pertes de cette année.

« Nous avons le choix de considérer nos expériences de différentes manières : comme des facteurs de stress ou, potentiellement, comme des possibilités », explique-t-elle. « Si vous célébrez les Fêtes seul cette année ou tout autrement que d’habitude, c’est le moment idéal pour créer vos propres rituels et souvenirs associés à cette période. Vous pouvez également en profiter pour consacrer du temps aux parties de vous-même que vous aviez ignorées ou évitées. Essentiellement, le but de cette période, c’est de ralentir et d’apprécier votre situation, peu importe ce qui se passe autour de vous. »

Jen Ngozi, fondatrice de NetWerk™, une entreprise de réseautage et de mise en forme par la danse pour femmes, a quelques conseils pratiques pour gérer l’isolement pendant la période des Fêtes.

Planifiez des rendez-vous de réseautage virtuels – et n’ayez pas peur de révéler votre vulnérabilité

« Le recours à un réseau de soutien offre un bon moyen de lutter contre la solitude. Mais il y a plus, affirme Mme Ngozi. Les rendez-vous virtuels nous permettent de montrer notre vulnérabilité et d’exprimer réellement nos besoins. Trop souvent, nous hésitons à communiquer clairement nos besoins aux autres, surtout les femmes. Si vous êtes à la recherche d’un emploi ou si vous vous sentez tout simplement seul, dites-le! Ceux qui se soucient de vous voudront vous aider. L’année 2020 a été difficile pour tout le monde; en montrant votre vulnérabilité aux autres membres de votre réseau, vous permettez à ceux-ci de faire de même. »

Prenez soin de vous, d’abord et avant tout

Plutôt que de se déplacer pour aller à des célébrations des Fêtes cette année, Mme Ngozi dit qu’elle veillera à prendre soin d’elle et à redonner à sa communauté NetWerk.

« Prendre soin de soi signifie de faire des activités qui procurent de la joie plutôt que d’attendre que la joie vienne de l’extérieur, affirme-t-elle. Pour moi, cela se traduit par des rendez-vous virtuels avec des êtres chers, de la réflexion et de la danse! La période des Fêtes est aussi un bon moment pour trouver des façons de se consacrer aux autres. »

Cessez de comparer

« En tant que danseuse, je sais pertinemment que la comparaison peut tuer une grande performance ou un grand spectacle, déclare Mme Ngozi. La même chose se produit lorsqu’on compare les projets des Fêtes! Cette période des Fêtes ne ressemblera à aucune autre. De nombreuses réunions familiales seront annulées et, malheureusement, certains passeront les Fêtes à pleurer des êtres chers. Quelle que soit la façon dont nous passons les Fêtes, il est important d’éviter de comparer nos célébrations à d’autres, surtout maintenant. Cela signifiera peut-être de limiter l’utilisation des médias sociaux ou de mieux gérer nos attentes envers cette période des Fêtes. L’année 2020 a renversé toutes nos certitudes et nous avons maintenant à redéfinir le sens de belles célébrations des Fêtes. »

Le simple fait de parler à des gens est un autre moyen de témoigner des sentiments qui vous habitent, mentionne Mme Saltz.

« Être physiquement séparé ne signifie pas forcément être émotionnellement séparé. Parlez! Par téléphone, par Skype, par message texte, même par lettre! Restez en contact avec les membres de votre famille et vos amis par divers moyens de communication sûrs. Dites-leur qu’il est important pour vous de parler et d’“être avec eux”, même par téléphone. Entretenez des conversations intimes, exprimez vos sentiments, écoutez les autres », explique Mme Saltz.

Pour sa part, elle tiendra des rencontres Zoom avec les membres de sa famille qu’elle verrait normalement en personne à cette période de l’année, mais qu’elle ne visitera pas en raison de la pandémie.

« Nous discutons de la préparation des mêmes plats pour que nous partagions virtuellement le même repas et avoir plus l’impression de passer les Fêtes ensemble », précise-t-elle.

Elle pratiquera également la gratitude « parce que, malgré ces temps difficiles, j’ai beaucoup de raisons d’être reconnaissante ».

Pour se sentir bien en cette période des Fêtes, Mme Mountanos prévoit quant à elle de passer du temps à l’extérieur et de créer ses propres rituels.

« Je suis revenue vivre sur la côte est cette année après avoir vécu en Californie; c’est donc la première fois depuis longtemps que je vis de nouveau les saisons. Je trouve que passer du temps dehors – même pour faire une petite marche dans le parc près de mon appartement – est vraiment magique et me donne des bases. C’est incroyable d’être témoin des petites choses, comme le changement des feuilles ou les premières gelées. Cette année, je vais vraiment mettre l’accent sur la création de rituels autour des petites choses, comme prendre l’air, reconnaître les changements et me libérer de choses pour ralentir. »