Témoignages

"J'aurais eu envie de me couper en deux"

Jutta, - 47kg

"Dans l'ensemble, mon alimentation était assez équilibrée, avec beaucoup de fruits et de légumes, mais les portions en étaient beaucoup trop généreuses. Sans parler des apéros et autres desserts… enfant, j'ai toujours été assez corpulente, mais tout a empiré lorsque j'ai quitté le cocon familial. Quand on vit seule, on a plus vite tendance à manger n'importe quoi, selon les envies du moment. C'est alors que j'ai littéralement gonflé."

Le déclic

"J'ai essayé divers régimes, dont plusieurs à base de shakes. La perte de poids était sérieuse, mais hélas, temporaire. Un peu comme la procession d'Echternach : 10 kg de moins, puis 15 kg de plus. Mais à 40 balais, j'en ai eu marre ! Non que je me sentais vraiment mal dans ma peau, mais j'en avais assez d'être grosse. Quelques personnes de mon entourage suivaient le programme WW, et ce fut le déclic pour m'y mettre à mon tour. Mon objectif était de perdre tout le poids excédentaire. En fait, j'aurais eu envie de me couper en deux (rires)."

Planification des repas

"Tenir le journal est une méthode qui me convient très bien : je vois ainsi en un clin d'œil combien il me reste et combien je peux reporter au lendemain. Je planifie toujours mes repas, et ça marche ! Ça permet aussi de prévoir les sorties, les restos, et de boire un verre de champagne de temps à autre. Je veille alors à manger un peu moins un autre jour de la semaine ou à consommer surtout des aliments à ZeroPoint. Et je peux ainsi continuer à consommer les choses que j'aime. Pour le dire autrement : j'ai appris à choisir, à dire "ou" plutôt que "et"."

Activité physique

"Je me sens nettement mieux dans ma peau depuis que j'ai minci. J'ai toujours été une personne enjouée, mais dès que quelqu'un prenait des photos, je préférais rester de côté. Je n'aimais pas mon physique, comme si mon corps ne correspondait pas à mon caractère. Tout a changé maintenant. J'éprouve également moins de difficultés à faire du sport. J'en faisais un peu autrefois, mais c'était très laborieux ! Alors que maintenant, je m'entraîne pour un semi-marathon, avec en tête l'ambition d'en courir un complet. Je n'aurais évidemment jamais pu l'envisager autrefois, je souffrais vite des articulations, des genoux et des poignets, et je prenais des médicaments pour une intolérance au sucre. Ce ne sont plus que de mauvais souvenirs."Jutta pendant la Marche de la mort de 100 km à Bornem, avant et après (credits: Sportograf)

Métamorphose

"Je me suis sentie renaître. Il n'y a plus de restrictions, plus de limites, tout est possible ! Autrefois, je m'interdisais de faire certaines choses, par exemple du kayak, par peur de ne pouvoir monter à bord. Désormais, je ne dois même plus y penser, je peux faire tout ce dont j'ai envie. Au boulot, mes collègues ne me reconnaissent pratiquement plus, je suis devenue une autre personne. Et certains se sont abonnés à WW parce qu'ils voient que la méthode fonctionne bien. Alors, voilà mon conseil à tous ceux qui doutent ou qui envisagent de commencer : lancez-vous !"