Quoi ? Bientôt décembre, déjà ?

Jeudi 13 Septembre

Je n'arrive pas à y croire. Les rayons des magasins sont encore bien garnis en fournitures pour la rentrée des classes, que ci et là apparaissent déjà les premiers spéculoos, chocolats et massepains à l'effigie de Saint-Nicolas. Question unités SmartPoints®, c'est bien plus périlleux que des cahiers, stylos-plumes et autres cartables…

Je suis toujours surprise lorsque les figurines de Saint-Nicolas resurgissent dans les magasins. Chaque année me vient l'envie de demander aux gérants d'attendre encore quelques semaines avant d'en garnir leurs étals, en argumentant que la présence de ces Saint-Nicolas forcément très sucrés complique la vie des Membres WW. Mais je m'en abstiens, je ne crois pas parvenir à les convaincre.

Alors, il ne me reste plus qu'à préparer mes Membres WW, leur apprendre à résister à ces tentations. Pas évident de s'en priver lorsqu'on veut maigrir. Car c'est un processus de longue haleine. On ne s'y habitue pas du jour au lendemain, il faut du temps et des efforts. Mais la présence précoce de ces confiseries dans les commerces laisse justement des chances et du temps pour s'y habituer. Alors, plutôt que de craquer tout de suite, relevons dès aujourd'hui le défi !

Pour éviter les achats inutiles, la meilleure méthode reste : primo, dresser et respecter sa liste des courses au supermarché ; secundo, ne jamais s'y rendre le ventre creux ; et tertio, y aller 2 ou 3 fois par semaine seulement, pour éviter les tentations systématiques.

Parviendrons-nous à relever ensemble ce challenge ? C'est-à-dire, acheter des friandises de Saint-Nicolas seulement la veille de leur arrivée dans les chaussures des enfants (enfin, je veux dire, la veille du jour où le Grand Saint les y déposera). Donc, ne craquer qu'au plus tôt le 1er décembre. Alors, chiche ?

Bonne chance !
Marianne Linsen
Coach WW