Souriez

Reconnaître les symptômes de l'émo-alimentation

Manger à cause des émotions

Sans doute avez-vous déjà entendu parler du phénomène émo-alimentaire. C'est un véritable écueil pour beaucoup de gens qui cherchent à mincir. Lorsqu'ils y succombent, ils mangent par ennui, pour évacuer le stress, parce qu'ils estiment l'avoir bien mérité, ou parce que tout le monde le fait, par exemple lors d'une activité sociale (au demeurant fort agréable !). Ce sont autant de formes d'émo-alimentation par lesquelles la consommation d'aliments a souvent lieu de façon irréfléchie, machinale, et non pour calmer l'appétit. Car si l'on cède à l'émo-alimentation, c'est pour se sentir mieux et évacuer un problème réel, du moins mentalement. Mais en fait, on se remplit plutôt qu'on se nourrit. Et parfois, jusqu'à s'empiffrer.

Êtes-vous sujet à l'émo-alimentation ?

Réfléchissez aux moments où vous avez envie de manger. Est-ce par appétit ou pour une autre raison ? Peut-être identifiez-vous l'une des symptômes suivants ?

  • Votre journée au travail a été difficile, et rien que l'idée de manger quelque chose de bon vous réjouit.
  • Vous avez déjà consommé un aliment peu équilibré quelques heures plus tôt, et puisqu'à ce niveau, la journée est "de toute façon fichue", autant s'offrir un sachet de chips et recommencer le lendemain sur de bonnes bases.

Ce sont autant de formes d'émo-alimentation, par lesquelles on associe aliments et émotions.

Apprendre à maîtriser ses émotions

Avez-vous envie d'un aliment spécifique ? Stop ! Ce doit être une sonnette d'alarme, car c'est une caractéristique importante de l'émo-alimentation.

  • Une envie d'un produit ou d'un goût spécifique, par exemple sucré, est souvent un symptôme d'émo-alimentation. Il est probable que vous ayez l'habitude, même inconsciente, de considérer certains aliments comme une récompense, par exemple une barre de chocolat après une dispute familiale ou un paquet de biscuits croustillants comme récompense de beaux résultats professionnels.
  • L'émo-alimentation donne rarement envie d'aliments sains, mais au contraire de produits très transformés, riches en glucides et en acides gras saturés, comme les chips, friandises, gâteaux et chocolat. Autant de produits qui suscitent toujours l'envie d'en manger plus. Jusqu'à éprouver un sentiment de culpabilité, au point de se sentir encore plus mal qu'avant.

Ne parvenez-vous pas à vous débarrasser des kilos superflus à cause de votre sensibilité à l'émo-alimentation ? Si vous identifiez l'un des signaux précités, essayez de reprendre le contrôle de votre comportement pour ne plus tomber dans ce piège.