Quelles quantités de sucres peut-on manger par jour ?

Beaucoup de rumeurs circulent sur le sucre. Certaines sont si négatives qu'on arriverait à le considérer comme un ennemi à combattre. Ce serait injuste, car c'est la principale substance dont a besoin le corps pour fonctionner correctement. Toutefois – comme dans tout – l'excès peut s'avérer nuisible. On peut pointer du doigt l'industrie alimentaire, qui enrichit de sucre nombre de produits. Mais quelle est la quantité journalière admissible ?

Le sucre, qu'est-ce que c'est ?

Le sucre, aussi appelé glucide, est le principal combustible du cerveau et du système nerveux. Le corps convertit toutes les sortes de sucres en glucose sanguin, qui nous apporte l'énergie. L'être humain ne pourrait survivre sans sucre – donc sans glucides. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande de puiser dans le sucre (les glucides) entre 40 et 70 % de l'énergie quotidienne nécessaire.

Où se trouve le sucre ?

Quand on parle de sucre, on pense évidemment aux morceaux durs, le fameux sucre de table. C'est du sucre, certes, mais il prend aussi de nombreux autres aspects. Le sucre est présent dans les sodas, les friandises, les pâtisseries et les gâteaux. Mais aussi dans les fruits, légumes et légumineuses, les pommes de terre, les produits laitiers et céréaliers. Certains contiennent d'importantes substances nutritives ; d'autres pas. Les sodas, friandises et gâteaux sont évidemment fort appétissants, mais d'un point de vue physiologique, nous n'en avons pas besoin.

Variétés de sucre

On peut distinguer les différentes sortes de sucres à partir de leur structure moléculaire. Certaines ne comptent qu'une seule molécule de sucre, ce sont les monosaccharides (fructose, glucose et galactose) ; d'autres renferment deux molécules, les disaccharides (saccharose, lactose, maltose et tréhalose) ; ou plus encore (les polysaccharides, dont l'amidon est le plus connu). Néanmoins, toutes ces variétés sont finalement converties en glucose dans le sang.

Sucres ajoutés

Malheureusement, l'industrie alimentaire rajoute d'importantes quantités de sucre aux denrées qu'elle produit. C'est par exemple le cas dans les gâteaux et pâtisseries, les bonbons et friandises, les céréales sucrées pour petit-déjeuner, les sodas et les jus de fruits, une multitude de desserts, des garnitures pour le pain, des sauces et vinaigrettes prêtes à l'emploi… Autant de produits qui font exploser notre consommation de sucres, et donc aussi d'énergie (en kilocalories). Respecter le Budget SmartPoints® s'avère dès lors d'autant plus difficile.

Quelle quantité de sucres 'additionnels' peut-on consommer ?

L'Organisation Mondiale de la Santé recommande de limiter à 10 % maximum la quantité totale d'énergie obtenue à partir des sucres ajoutés. WW partage cette vision. Pour une femme qui consomme en moyenne 2000 kcal par jour, cela revient à environ 50 g de sucre par jour, ou 12,5 morceaux durs. Un homme qui a besoin de 2500 kcal peut se permettre jusque 60 g, soit 15 morceaux durs.

À mettre en pratique !

En pratique, dans la vie quotidienne, faites preuve de prudence et de modération avec les denrées suivantes : friandises et bonbons, biscuits et gâteaux, céréales sucrées pour le petit-déjeuner, sodas et jus de fruits, desserts sucrés, garnitures pour le pain, sauces et vinaigrettes prêtes à l'emploi. Méfiez-vous des autres dénominatifs du sucre, comme dextrose, fructose, lactose (le sucre du lait), isoglucose, miel, jus de pomme, sucre candi, vergeoise, cassonade, caramel, sucre inverti, sucre de raisin, fleurs de coco ou de fruits, sirop d'érable, d'agave, de pomme, de glucose-fructose. Lisez toujours attentivement les étiquettes, faites des choix avisés et limitez votre consommation de sucres ajoutés.