L'irrésistible ascension du végétalisme

À l'instar des régimes végétariens, de plus en plus de gens optent résolument pour un régime végétalien (ou végane), ou envisagent de le faire. Même les supermarchés, magasins et restaurants proposent de plus en plus de produits végétaliens. Mais à quoi ressemble un tel régime ? Est-il forcément meilleur pour la santé ? 

Que signifie être végétalien ?

Un régime alimentaire végane signifie que tous les produits d'origine animale sont rayés de la table, y compris les produits laitiers, les œufs et le miel, que se permettent néanmoins les personnes végétariennes. Autrement dit, une personne végane n'utilise que des produits d'origine purement végétale.

Arguments en faveur d'un régime végétalien

Parmi les principaux arguments qui motivent les personnes à devenir véganes, il y a la volonté de réduire la souffrance animale et de contribuer à la préservation de la nature et de l'environnement. La production de denrées animales (la viande et le poisson) requiert beaucoup d'eau et occasionne de sérieux problèmes pour l'environnement, comme la perte en biodiversité, le déboisement, la pollution des sols et celle occasionnée par les excréments animaux. La santé humaine peut être une autre raison de devenir végétalien. Chez WW, nous pensons que l'essentiel consiste à faire individuellement des choix raisonnés et assurés. Faites donc ce qui vous semble le mieux pour vous.

Le végétalisme, mieux pour les animaux, la nature et l'environnement

Avec un régime alimentaire végétalien, on contribue à préserver la planète et à améliorer la vie animale. Cela nuit moins à l'environnement qu'un régime à base de denrées animales.

Le végétalisme est-il meilleur pour la santé ?

Cette question est assurément plus complexe qu'on le pense. Selon la conception WW, un régime alimentaire équilibré doit pourvoir chaque individu de toutes les substances nutritives nécessaires. Or ce n'est pas facile avec un régime végétalien. Des personnes véganes, après de longues recherches, savent comment se pourvoir de tous les nutriments importants, y compris les vitamines et les minéraux, mais d'autres avancent à l'aveuglette. Ce qui peut les exposer à des carences en tout genre, entraînant des conséquences néfastes sur la santé. Or pour un végétalien, il est absolument indispensable de manger sainement. Pour cela, connaissances et expérience sont requises. Si vous envisagez de basculer vers le végétarisme, nous vous déconseillons de le faire d'un jour à l'autre. Commencez par adopter des habitudes végétariennes, que vous développerez petit à petit. Votre santé est la priorité ! Consultez d'abord un médecin ou un diététicien spécialisé avant d'amorcer le processus.

5 conseils importants !

1er tuyau : des protéines

Les végétaliens doivent se pourvoir en protéines à partir des aliments suivants : haricots, légumineuses, substituts de produits laitiers, substituts de viande (tempeh, tofu, seitan, burger végétarien ou haché végane), noix et graines, céréales, houmous, pâte de sésame ou de noix), mais surtout par un mélange de tout cela.

2e tuyau : des vitamines B12 et D

Consultez un médecin à cet effet

3e tuyau : du fer en suffisance

Faites bien attention au fer, dont les végétaliens ont bien davantage besoin que d'autres personnes. Les produits céréaliers complets, les légumineuses, les noix et les légumes (surtout verts) en sont de bonnes sources. Associez-les à des fruits et des légumes, car la vitamine C en améliore l'assimilation. Un conseil en or !

Tuyau 4 : du calcium

Le calcium est surtout présent dans le lait. Comme les végétaliens n'en consomment pas, ils doivent trouver de bonnes alternatives. Il existe aujourd'hui des produits végétaux qui se substituent au lait, éventuellement enrichis de calcium et/ou de fer. On trouve aussi du calcium dans les légumes (verts), les noix et les légumineuses.

Tuyau 5 : des acides gras oméga 3

Les acides gras oméga 3 sont présents dans les graines de lin et de chia, l'huile de lin, les noix et les algues marines. Consultez un diététicien pour connaître les quantités recommandées.

Il est donc possible, même pour un végétarien, de manger sainement, mais il doit savoir comment bien s'y prendre et avoir les connaissances suffisantes.