Les potirons et leurs secrets

La saison des potirons
Même si le potiron est disponible toute l’année en grandes surfaces, sa saison proprement dite en Belgique commence en octobre et se poursuit durant tout l’hiver.

Beaucoup de nutriments sains pour peu de calories
La couleur orange de la plupart des variétés de potirons indique la présence abondante d’un nutriment important : le bêta-carotène. Notre organisme le convertit en vitamine A, bonne pour les yeux, la peau et les muqueuses. Le potiron contient également beaucoup de fibres alimentaires et de nombreux minéraux tels que le potassium et le fer. Et comme il est composé à environ 90 % d’eau, il est très peu calorique et vaut 0 unité SmartPoints.

Comment déterminer la maturité d’un potiron ?
Tapez dessus : s’il sonne creux, c’est qu’il est mûr. Si vous comptez le manger, choisissez un petit potiron, qui sera plus aromatique et plus doux. Si vous cherchez un potiron qui se conservera plus longtemps, choisissez-en de préférence un avec une pelure lisse et intacte et une tige solide rappelant un morceau de bois - évitez surtout les potirons sans tige.

Deux variétés populaires : les potirons hokkaido et doubeurre
Variété assez petite, le potiron hokkaido ne pèse qu’entre 1 et 2 kilos et se distingue des autres par sa pelure orange vif. Celle-ci fait d’ailleurs sa particularité : elle se ramollit à la cuisson et devient alors comestible. Vous pouvez le cuire à l’eau, à la poêle, à l’étuvée ou encore le griller, tout est possible. Préparez par exemple un curry de potiron avec de la semoule.

Le potiron doubeurre se démarque par sa forme de poire. Sa pelure jaune n’est pas comestible, mais sa chair tendre a un léger goût rappelant celui du beurre - d’où son nom d’ailleurs. Il convient pour les préparations aussi bien salées que sucrées, par exemple le pudding et les tartes, ou ces délicieux muffins au potiron.

Conservation au congélateur ? Pas de problème !
S’il vous reste de la chair de potiron, vous pouvez la congeler pour le conserver quatre à cinq mois. Ce n’est pas plus compliqué avec le potiron hokkaido : découpez-le cru et congelez-le dans un sachet ou dans un ravier congélation. Par contre, pour congeler le doubeurre, il faut d’abord le découper en morceaux, puis le peler et ensuite le blanchir une à deux minutes dans l’eau bouillante, avant de le laisser refroidir, pour enfin le congeler dans un sachet ou un ravier.