Témoignages

J'ose aujourd'hui être la mère que je désire être

J'ose aujourd'hui être la mère que je désire être


Nom : Céline
Poids actuel : 74
Poids de départ : 120
Poids perdu : 46
Taille : 1m75
Âge : 31 ans

Avant et aprèsAvant et après

"D'aussi loin que je me souvienne, ma vie tourne autour du poids et de la nourriture. Petite, mes camarades de classe me disaient que j'étais grosse. Les photos de l'époque montrent que j'étais assez trapue, mais certainement pas trop grosse. À l'adolescence, j'ai perdu en assurance et commencé à manger pour me sentir mieux. Et là, j'ai vraiment pris du poids. Un premier déclic est intervenu à 16 ans : j'ai suivi la méthode Weight Watchers par CD-ROM et ai perdu 20 kg. J'ai ensuite pratiqué du sport de haut niveau cinq fois par semaine, je me sentais vraiment bien. J'ai arrêté après quelques années, puis ai rencontré mon mari et les kilos sont revenus. À la veille de mon accouchement, je pesais encore 25 kg de trop. J'avais cru qu'ils allaient fondre d'eux-mêmes, mais c'était faux. Après la naissance, j'avais perdu l'équivalent du poids de trois bébés, mais le reste était toujours solidement accroché."

 

Je n'ai fait que reprendre du poids

"Dans les années qui suivirent, je ne suis jamais parvenue à trouver la motivation pour réagir. Je ne me sentais pas bien dans mon corps, mais je réprimais cette sensation, comme si je m'acceptais telle que j'étais. Je suis tombée enceinte une seconde fois après trois ans. J'ai commencé la grossesse à 104 kg, soit exactement le poids que j'avais au terme de la première. J'ai veillé à mon alimentation, mais malheureusement, je ne faisais que prendre du poids. À la veille de l'accouchement, je pesais 120 kg. La venue du bébé m'en a fait perdre quelques-uns, mais pas assez. Alors que je portais du 44 après mon premier enfant, j'ai dû me rhabiller en 48 après le second. J'en étais très malheureuse.
Tant que j'allaitais, je ne pouvais rien faire pour maigrir, au risque de priver mon enfant des nutriments dont il avait besoin. Mais quand il a eu 8 mois, je n'en pouvais plus : alors que beaucoup de femmes finissent par mincir en allaitant, c'était le contraire pour moi – à cause d'un style de vie inadapté. Il fallait faire quelque chose, et me remémorant ma première expérience positive avec Weight Watchers, j'ai décidé dans une soudaine impulsion de rechercher sur Internet où se tenait la réunion la plus proche. Sachant qu'il fallait me débarrasser d'au moins 40 kg, ne me fier qu'au programme en ligne m'a paru trop incertain. Je voulais vraiment me donner toutes les chances de réussir."

 

J'ai d'abord trouvé ça terrifiant

"La recherche sur Google m'a directement conduite vers la page Facebook du coach Petra. Je lui ai adressé un message, et elle m'a répondu directement en m'invitant à me rendre sur place le soir même. Et, bien que terrifiée, je m'y suis rendue et inscrite. La balance n'a eu pour moi aucune pitié : 120 kg ! Mais depuis, je note chaque jour ce que je mange, je pèse tout avec précision et je respecte exactement le nombre d'unités autorisées. Et les kilos se sont envolés ! Avec l'aide de mon époux et de ma sœur, qui a également commencé Weight Watchers pour me soutenir, j'ai pu tenir le rythme."

 

Les compliments de tiers

"J'ai maintenant beaucoup plus d'énergie. Les douleurs au dos et autres petits problèmes de santé sont terminés. De 48, je suis passée à 40, voire 38. En rue, même des inconnus me complimentent. Mais la plus grande avancée à mes yeux, c'est que je peux aujourd'hui être la mère de famille que je désirais. J'ose accompagner mes enfants à une plaine de jeux, parce que je suis suffisamment en forme pour grimper avec eux. Dans un parc d'attractions, je peux les accompagner partout. Autrefois, c'était le privilège de mon mari : j'avais peur d'être refusée à une attraction parce que trop lourde ou trop corpulente pour prendre place dans les sièges baquets trop étroits. Maintenant, je peux faire tant de choses avec eux et voir à quel point ils s'amusent. C'est le plus beau des stimulants pour continuer à tenir ce style de vie !
Cela fait maintenant deux mois que j'ai atteint mon objectif pondéral de 74 kg. Au total, j'en ai perdu 46. En semaine, je continue de respecter scrupuleusement le programme Weight Watchers. Le week-end et les jours fériés, je m'accorde un peu plus de liberté. Ainsi, je demeure aisément au poids idéal."

 

« Je note chaque jour ce que je mange, je pèse tout avec précision et je respecte exactement le nombre d'unités autorisées. Et les kilos se sont envolés ! »


Disclaimer : Grâce à Weight Watchers, vous pouvez perdre jusqu'à 1 kg par semaine. La perte de poids peut toutefois varier d'une personne à l'autre et ne peut être garantie.