Témoignages

"J'ai appris à être créative en cuisine."

Le témoignage de Jeanine

Nom :  Jeanine
Âge : 47 ans
Taille : 1,69 mètres
Kilos perdus : 42,04 kg
Poids de départ : 100,4 kg
Poids actuel : 76 kg

Jeanine

Jeanine : "Avant de rejoindre Weight Watchers, j'avais toujours suivi des régimes cycliques. Je pouvais être très raisonnable en journée, mais mon problème, c'était surtout les envies de grignotage après 20 heures. C'était un aller-retour continu entre le fauteuil et l'armoire à provisions. Entre nous, je ne dis jamais non à une bière, un verre de vin ou du fromage français. En fait, je n'arrêtais jamais de manger. Et lorsque je faisais l'effort de me contenter d'un yogourt le matin, il fallait voir ce que je dévorais à la cantine le midi, du genre croquettes de fromage et fricadelles !"

Au-dessus des 100 kg
Ajoutez deux grossesses à ces mauvaises habitudes, et vous obtenez une addition salée. Pourtant, Jeanine ne se soucia jamais complètement de son embonpoint. Qu’importe un kilo de plus ou de moins ? Jusqu'à ce qu'elle réalise à quel point elle avait dépassé les limites de l'acceptable.
"Chaque année, je me rends avec un collègue au concert Sensation White. J'avais pour l'occasion acheté un pantalon blanc. Je parvenais parfois à l'enfiler plus facilement que d'autres, mais la toute dernière, j'ai vraiment dû insister pour y entrer ! Je portais une blouse blanche moulante, et franchement, ce n'était pas joli joli (rires) ! Et surtout, ne pas s'asseoir, car ça craquait de partout. Je me sentais vraiment mal à l'aise en me rendant sur place. De retour à la maison, je me suis dit : "C'est la taille 44 et je ne rentre plus dedans." Je suis montée sur la balance, qui m'a affiché un gros 98. Ça ne pouvait plus durer ! La semaine suivante, je me suis rendue à la réunion Weight Watchers, où une balance plus précise m'a révélé que j'avais atteint le cap fatidique des 100 kg. Oui, il semble qu'on pèse toujours un peu plus le soir que le matin. Je n'ai cessé de me demander comment j'avais pu en arriver là. Pourquoi ne pas faire plus attention lorsque j'avais pris cinq kilos ? C'est tout un processus d'apprentissage, que j'ai suivi avec Weight Watchers et le soutien de mon coach. Après chaque réunion, je rentrais ragaillardie. Et lorsque j'ai atteint mon objectif pondéral, mon coach a déclaré : "Des applaudissements pour Jeanine". J'ai alors répliqué : "J’en voudrais aussi pour vous, coach !" Car elle avait toujours réussi à me motiver."

"J'ai toujours pris mon poids… à la légère. Mais je réalise aujourd'hui que je n'en étais pas totalement heureuse."

Jeanine

Nouvelles habitudes alimentaires
Maintenant que Jeanine a atteint son objectif pondéral, elle ne trouve pas essentiel de se peser chaque jour. En revanche, elle veille toujours à la taille des portions et opte pour les bons choix alimentaires. "J'ai appris à faire preuve de créativité en cuisine, avec des variantes plus légères et plus digestes. Vous savez, ma famille les trouve bonnes aussi ! À midi, je ne prends plus de croquettes de fromage ni de fricadelles, mais deux petits pains de seigle ou des tartines avec une garniture de charcuterie maigre. Et je mange beaucoup plus de crudités. Comme en-cas, je prends des radis ou des concombres. En hiver, je les remplace par un bouillon. C'est drôle, mais je ne ressens plus le besoin de dévorer des friandises grasses ou salées. Car avec Weight Watchers, on n'apprend pas seulement à perdre du poids, mais aussi à faire des choix délibérés. Je me sens bien dans ma peau, maintenant que je ne dois plus trimbaler ces kilos excédentaires. Autrefois, je prenais cela à la légère, mais en mon for intérieur, je n'en étais pas heureuse. On ne s'en rend compte qu'après coup. Je suis d'ailleurs très contente de mon poids actuel, et je n'éprouve pas le besoin de maigrir davantage. Je puis même enfiler les T-shirts de ma fille de 18 ans. Nous faisons toutes les deux la taille M (rires) !", commente Jeanine.

Disclaimer : Jeanine a perdu du poids à l'aide du précédent programme Weight Watchers. Grâce à Weight Watchers, vous pouvez perdre jusqu'à 1 kg par semaine. La perte de poids peut toutefois varier d'une personne à l'autre et ne peut être garantie.