Faire de l’exercice aujourd’hui, des résultats demain?

Cinq bienfaits de la forme physique: d’un avenir plus sain et un corps plus en forme à un esprit plus fort.

Si l’activité physique permet de changer les chiffres sur la balance, elle joue un rôle bien plus important dans le bien-être. En effet, le mouvement influe sur ta santé, et ce dès le niveau cellulaire. Lieu de la respiration cellulaire, les mitochondries voient leur nombre augmenter en réponse au mouvement, déclenchant une activité hormonale dont l’impact sur le corps et le cerveau est positif, explique Michele Olson, titulaire d’un doctorat, professeure adjointe de science de l’activité physique au Huntingdon College à Montgomery, Alabama.

Voici quelques-uns des bienfaits auxquels tu peux t’attendre dans l’immédiat et dans les décennies à venir, et tout cela grâce à l’habitude de faire de l’exercice.

Tu seras plus heureux/-se

Quiconque a déjà fait une longue marche sait que faire de l’exercice améliore l’humeur. Ce n’est pas uniquement un sentiment: "Vous utilisez davantage de cellules du cerveau lorsque vous faites de l’exercice que lors de n’importe quelle autre activité" explique John J. Ratey, docteur en médecine, professeur adjoint de clinique en psychiatrie à la Harvard Medical School.

L’activité cérébrale (y compris les hormones de bien-être comme la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline) peut se traduire par une meilleure humeur à court terme – mais à long terme? "Vous avez un esprit plus fort et un cerveau plus efficace et en meilleure santé", indique le Dr Ratey. Parce que faire de l’exercice permet de produire le GABA – une substance chimique aux propriétés apaisantes – dans une région du cerveau appelée ʿhippocampeʾ, tu es également mieux équipé(e) pour combattre le stress et les problèmes graves comme la dépression. Comme le dit le Dr Ratey: "L’hippocampe est très sensible au stress, mais les cellules GABA peuvent y mettre un frein".

Que ce soit pour être de meilleure humeur, pour avoir une meilleure image de soi ou nourrir un sentiment d’accomplissement (parcourir tes premiers 5 km, par exemple), faire de l’exercice peut également booster l’estime de soi et aider à gagner en confiance, affirme Michael Ryan, titulaire d’un doctorat, professeur adjoint en science de l’activité physique à la Fairmont State University à Fairmont, Virginie Occidentale.

Tu seras plus reposé(e)

Le sentiment d’épuisement après une séance de sport peut se traduire par une meilleure nuit de sommeil. « Notre corps fonctionne selon des cycles rythmiques de haut en bas, et le sommeil est l’exact opposé de l’activité physique », explique M. Ryan. « Ce qui monte doit descendre ». L’activité physique, observe-t-il, entraîne une baisse de l’énergie, une dégradation des tissus et une augmentation de la température corporelle. Le sommeil quant à lui, nous aide à conserver notre énergie, à réparer les tissus endommagés et à réguler la température du corps, favorisant ainsi un sommeil réparateur. Mais rappelle-toi: il faut un moment avant de redescendre après un pic d’activité physique, alors accorde-toi quelques heures entre ta séance de sport et l’heure du coucher.

Faire de l’exercice deviendra plus facile

« La mémoire musculaire est un terme commun pour décrire l’apprentissage moteur, » explique M. Olson. Comment ça marche: « Une fois que vous avez appris à exécuter un mouvement, vous le faites avec moins d’effort conscient, donc vous pouvez vous concentrer sur votre respiration et vous dépassez. » Par exemple, si tu as réussi à faire des pompes en bonne et due forme, ton cerveau le mémorise et travaille pour être en mesure d’en faire plus sans compromettre la forme, te permettant ainsi de devenir plus fort(e).

Tu es moins susceptible de tomber malade (ou d’être stressé(e))

Faire de l’exercice aide ton corps à éliminer les principales sources d’inflammation (pense à l’excès de sucre dans le sang) ainsi que la graisse viscérale (celle qui entoure tes organes et qui est associée au diabète de type 2), réduisant ainsi le risque de maladie cardiaque, explique M. Olson. « La graisse viscérale est nocive. Elle provoque des inflammations qui sont le ʿfléauʾ et la cause de maladies courantes telles que la maladie cardiaque coronarienne et l’hypertension artérielle. »

Comme faire de l’exercice fait baisser la tension artérielle et le rythme cardiaque au repos, cela aide aussi ton corps à ʿéconomiser de l’énergieʾ afin qu’elle puisse être utilisée ailleurs – à savoir, pour améliorer la fonction immunitaire, explique M. Olson. (En ce sens, les personnes qui font de l’exercice ont tendance à mieux résister aux rhumes et aux microbes que celles qui ne bougent pas autant, précise-t-elle).

En réalité, comme faire de l’exercice oblige les cellules à s’adapter au stress, des épisodes réguliers peuvent aider les cellules à composer avec n’importe quel type de stress – physique, émotionnel, environnemental, ou lié à une maladie, explique M. Ryan. Note toutefois qu’une activité physique intense telle que des marathons en série peut avoir l’effet inverse. « Votre corps doit aussi se reposer entre chaque séance de sport, » rappelle M. Olson.

Tu auras envie de continuer à faire de l’exercice

« Les habitudes sont difficiles à changer, même les bonnes, » affirme M. Ryan. Dans le cas de l’activité physique, c’est une bonne chose. Une étude publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine a révélé que plus une personne passe d’années à faire de l’exercice, plus elle est en forme en vieillissant. Dr Ratey précise que ceux qui prennent l’habitude de faire de l’exercice dès le plus jeune âge bénéficient également de l’accumulation d’un nombre croissant de cellules pour aider à prévenir des problèmes tels que le stress ou la dépression.

« Une fois que vous découvrez la joie de bouger, vous y êtes connecté(e)et vous apprenez à quel point c’est important sur le plan viscéral, » explique-t-il. « Vous développez de nouvelles compétences et vous n’êtes pas aussi réfractaire à l’idée d’essayer de nouvelles activités physiques. »