Bougez

Du sport en plus, sans avoir perdu de poids ?

Vous faites des Pilates, allez régulièrement à la salle de sport et marchez plusieurs kilomètres par semaine. Mais le pèse-personne refuse obstinément d'indiquer une perte de poids. "Bon sang, voilà trois ou quatre semaines que je n'ai plus rien perdu. Pire, j'ai peut-être repris quelques centaines de grammes. Et cela, alors que je fais du sport ? Autant baisser les bras…" Comment est-ce possible ? Nous avons posé cette question à Sabine Puhl, experte en sport. Elle a examiné ce phénomène pour nous.

WW : « Des adhérents qui pratiquent un ou plusieurs sports se demandent régulièrement comment expliquer l'absence de perte de poids (quand ce n'est pas l'inverse). »

Sabine Puhl : « À long terme, il est impossible de ne pas maigrir ; mais à court terme, des variations positives ou négatives s'avèrent possibles. Ce phénomène n'a jamais été sérieusement examiné par les scientifiques. Ne cherchez pas sur Internet, vous y trouverez de nombreux forums, mais rien de clairement établi. »

WW : « Pourquoi pas ? »

Sabine Puhl : « Parce que celui qui fait du sport sans perdre de poids ne connaît pas vraiment de problème médical. Au contraire, on sait que le sport est bon pour la santé, il permet de vivre mieux et plus longtemps. Ne pas mincir n'est pas grave. Mais c'est évidemment démotivant. »

WW : « Certains adhérents supposent qu'un arrêt, voire une légère prise de poids, serait dû au développement des tissus musculaires. Est-ce exact ? »

Sabine Puhl : « Ici, il faut savoir que :

  • Pendant la perte de poids, le corps ne décompose pas seulement les tissus adipeux, mais également musculaires.
  • Quiconque se contente de perdre du poids ne développe pas sa masse musculaire. L'activité physique permet justement de limiter la décomposition des muscles.
  • Après avoir maigri, la recomposition musculaire dure au moins plusieurs semaines. Elle est impossible en quelques jours, ou même en une semaine. »

WW : « Certains adhérents nous relaient des propos de leur coach sportif, qui affirment que leur capacité accrue à lever des poids montre qu'ils ont développé leur masse musculaire. »

Sabine Puhl : « S'ils sont capables de lever des poids, c'est d'abord parce qu'ils ont gagné en force, fruit d'un entraînement régulier et d'une meilleure coordination. Mais le développement de tissus musculaires est pourtant exclu, en tout cas pendant la perte de poids. »

WW : « Quelle peut être la vraie raison d'une stagnation ou d'un léger gain de poids ? »

Sabine Puhl : « Je citerai trois causes possibles.

  • Cause 1 - Variation normale de poids. La perte de poids n'est jamais linéaire. Elle ressemble plutôt à une courbe, avec des hauts et des bas. Il est important de donner au corps le temps de s'adapter, surtout quand on commence à bouger et à faire du sport. Ce n'est pas une machine qui réagit à une pression sur un bouton. Si nous modifions nos habitudes alimentaires et nos activités physiques, surtout après des années ou des décennies de sédentarisation, le corps doit surmonter un changement phénoménal. C'est pourquoi il est conseillé de faire preuve de patience et de persévérance.
  • Cause 2 - La consommation en calories de l'activité physique est surestimée. Après une heure d'activité sportive, on pense sincèrement avoir compensé un sachet de frites. Malheureusement, on surestime souvent le nombre de calories dépensées par l'activité physique. Imaginez une femme de 80 kg qui fait 30 minutes de jogging à faible intensité ; elle consomme environ 300 kcal. Si elle mange deux grandes bananes à 0 unité SmartPoints, son bilan énergétique n'aura pas changé. Pour compenser un resto italien avec un ou deux verres de vin, il lui faut dépenser 1500 kcal, soit une heure de jogging trois fois par semaine. En outre, après le sport, on est souvent tiraillé par la faim, sans vraiment remarquer qu'on a meilleur appétit que d'habitude. Cet effet a été scientifiquement prouvé.
  • Cause 3 - Brève rétention l'eau. Des signaux montrent un lien entre l'activité physique et la rétention d'eau. Ils dépendent de l'intensité de l'effort et de l'apport en eau. Quand le corps est soumis à des efforts intenses, de petits dégâts à la structure des tissus peuvent provoquer une hausse de la rétention d'eau. C'est un processus parfaitement normal dans la phase qui suit l'entraînement, lorsque les muscles se rétablissent. Ce phénomène de rétention d'eau, donc de gain de poids, s'estompe après quelques jours. »

WW : « Certains adhérents affirment perdre moins de poids quand ils font du sport. Alors, à quoi bon ? Que leur recommandez-vous ? »

Sabine Puhl : « Il est humain de raisonner ainsi, mais ce serait une erreur de se passer d'activité physique pour cette raison. Car la perte de poids implique aussi une diminution – importante – des tissus musculaires. Perdre du poids sans faire de sport n'est donc pas une solution, selon moi. L'activité physique a surtout du sens dans le cadre d'une perte équilibrée de poids et d'un maintien à long terme. »

Astuce de dr. Sabine Puhl : « Je recommande de s'observer plus fréquemment dans le miroir que sur le pèse-personne ! Car l'activité physique et le sport modifient la composition du corps, peu importe le poids. La proportion entre tissus adipeux et musculaires s'améliore, ce qui produit une modification perceptible et visible de la silhouette. Elle n'est peut-être pas manifeste sur la balance, mais elle se remarque sur la taille et à la ceinture. Même si la perte de poids stagne ou que l'on prend quelques centaines de grammes, on profite de l'activité physique. »