L'alcool pendant le Mondial

Le Mondial est le tournoi par excellence pour assister à de belles rencontres de football, entre amis ou en famille. Mais pour d'aucuns, c'est également une occasion de sortir les bacs de bière et d'ouvrir des bouteilles de vin. Cela, WW le sait fort bien. C'est pourquoi nous tenons à vous informer à propos de l'alcool, ses effets et ses pièges. Et vous conseiller pour en profiter de façon raisonnée. Car si la Belgique vise la Coupe, vous devez quant à vous garder à l'esprit votre objectif : mincir !

L'alcool, qu'est-ce au juste ?
D'un point de vue chimique, l'alcool se compose de carbone (C), d'hydrogène (H) et d'oxygène (O).
Il existe évidemment plusieurs sortes d'alcool, mais celui que l'on trouve dans les bières, vins et autres boissons fortes est l'éthanol. Autrement dit, parler d'alcool, c'est parler d'éthanol.

L'alcool est très calorique
1 g d'alcool compte 7 kilocalories : c'est moins que les lipides (ou matières grasses, 9 kcal), mais plus que les protéines et les glucides (4 kcal). Sachant cela, on comprend que boire de grandes quantités de bière ou de vin, c'est aussi faire le plein de calories. Et il y a pire : certaines boissons alcoolisées, en particulier les cocktails et les mélanges sucrés, contiennent des sucres additionnels (souvent ajoutés par le producteur). Elles sont donc encore plus caloriques.
Alors, avant de porter un verre à vos lèvres, demandez-vous toujours s'il en vaut vraiment la peine. Regarder le football avec un verre de bière à la main, c'est chouette, mais perdre les kilos superflus, qui minent votre vie et votre santé, ce l'est encore plus. Faites pour vous-même le choix qui vous importe le plus.

L'alcool dans l'organisme
Après avoir bu un verre de bière ou de vin, il ne faut que quelques minutes pour que l'alcool soit assimilé par le corps, atteigne le cerveau et produise ses effets. Comme l'organisme s'efforce toujours d'expulser directement les substances toxiques, l'alcool a priorité sur le métabolisme. Cela perturbe la décomposition des autres substances nutritives, comme les glucides et les lipides, qui sont plus facilement stockés sous forme de graisses. Et cela donne les fameux bourrelets autour du ventre. Une consommation excessive d'alcool peut en outre affecter le foie, et provoquer une cirrhose (c'est-à-dire un engraissement du foie).

Des calories inutiles, car vides
Bien que l'alcool donne généralement une sensation très agréable (psychique), c'est un produit qui, d'un point de vue purement physiologique, est totalement inutile. Car l'alcool contient des calories vides, aucune substance nutritive, et n'est pas sain pour le corps. Alors, il faut vous poser à nouveau la question de savoir si prendre ce verre de bière ou de vin supplémentaire en regardant le match à la télévision en vaut réellement la peine.

L'alcool incite à manger plus
Un autre méfait de l'alcool, c'est qu'il stimule l'appétit. On boit, les limites se dissipent, on commence à avoir faim, en étant inconsciemment porté vers des snacks malsains. Cela peut déboucher sur un festin calorique, et éloigner encore plus de l'objectif pondéral que l'on s'était assigné.

Voici comment appréhender sereinement l'alcool
Bien sûr, WW ne va pas vous interdire toute consommation d'alcool, nous savons que l'on peut ressentir le besoin d'en boire aux grandes occasions. Mais nous vous conseillons de suivre ces quelques recommandations :

  1. Ne buvez jamais l'estomac vide : prenez au préalable un repas équilibré. Vous trouverez ici des idées de recettes.
  2. Établissez la limite ou les quantités à boire (par exemple 2 petits verres de bière ou de vin au maximum).
  3. Alternez entre alcool et eau.
  4. Ne mangez pas trop de snacks gras en buvant.
  5. Faites un choix raisonné de boissons alcoolisées (par exemple du vin allongé d'eau pétillante plutôt qu'un cocktail très calorique).
  6. Buvez avec modération.